ZAC des Bréguières : glycine et chênes

NATURE PATRIMOINE ET PAYSAGES DES ARCS 26/11/08 Eliane Dissard 350 impasse Peymarlier 83460 Les Arcs À Monsieur Alain Parlanti Maire des Arcs

Objet : classement des arbres remarquables de la ZAC des Bréguières

Monsieur le Maire,

Suite à notre entretien du 25/11/08 au cours duquel nous avons examiné les plans de la ZAC des Bréguières et envisagé la possibilité de sauver de la destruction quelques arbres remarquables, dont la glycine, je me permets de vous donner quelques informations supplémentaires.

Il y a eu un inventaire des arbres remarquables de la région Provence Alpes Côte d’Azur où deux végétaux des Arcs ont été classés : le micocoulier du Parage ( n°83-004-02) et la glycine du buffet de la gare ( 83-004-04). J’ai contacté la DIREN ( copie du courrier joint) pour savoir quelles modalités il convenait de suivre pour obtenir un classement identique pour les arbres ( chênes, glycine) et éventuellement le puits qui se trouvent sur la ZAC des Bréguières.

J’ai appris qu’il faudrait qu’un courrier soit adressé à la DIREN accompagné d’une photo et d’une pré-fiche. Vendredi matin, je vais aller avec Jean Claude Kreiss et Brigitte Martin faire de nouvelles photos et prendre des mesures de la glycine.Cette glycine est la sœur jumelle de celle du buffet de la gare : elles ont été plantées au même moment - en 1865 lors de l’inauguration de la ligne Les Arcs-Toulon-, celle des Bréguières a été plantée près d’une propriété où était logée la famille d’un cadre ou d’un employé de la SNCF.Ce dernier détail semble corroborer le fait que les deux glycines ont bien été plantées au même moment.

Je vous communiquerai les éléments obtenus vendredi ainsi que les photos mais je pense qu’il fallait que je vous communique déjà ces renseignements qui pourront vous être utiles pour le contact que vous allez prendre le 2 décembre ? D’autre part je pense aussi qu’il conviendrait que vous exposiez notre demande de classement lors du prochain conseil municipal prévu le 11 décembre. Enfin si vous pouviez joindre le service paysage de la DIREN ( Luc Talassinos, 0442666600), éventuellement par courrier ce serait bien.

Je vous prie, Monsieur le Maire, d’agréer mes sincères salutations.

Eliane Dissard

Nature Patrimoine et Paysages des Arcs Eliane Dissard À Alain Parlanti

Alain,

Tu trouveras ci-joint un dossier de photos légendées, trois petites fiches résumées ainsi qu’un croquis de situation concernant les végétaux de la ZAC des Bréguières que nous souhaitons sauvegarder.

La Glycine est vraiment exceptionnelle, à mon avis même plus belle que celle du buffet de la gare car elle a pu étendre sa frondaison sur 15 m. Elle est soutenue par une structure métallique qui prend appui sur la maison et sur un petit muret.

Il conviendrait avant de détruire la maison de soutenir la glycine là où elle s’appuyait sur le mur de façade. Elle est d’ailleurs très lourde cette glycine , cela est dû à son tronc très épais ainsi qu’à ses branches maîtresses aussi grosses que des boas.

Merci d’essayer de la sauvegarder et de faire le maximum pour le gros chêne à l’entrée du chemin et les deux autres, fort beaux aussi.

Je suis prête à rencontrer un responsable de LODRAC pour lui donner des renseignements complémentaires. De toute façon pour un classement il nous faudra son accord en tant que propriétaire ( il aurait fallu peut-être demander ce classement avant le transfert de propriété mais…)

Merci encore.

Eliane Dissard

Dossier

Glycine :

Glycine - Visite du maire
Glycine - Visite du maire

Wisteria sinensis, Glycine de Chine ( feuille à 11 folioles non dentées, grappe de fleurs mauves de 20 cm) Elle est située dans le quart NO de la ZAC des Bréguières devant la maison ex Grégoire en prolongement de celle de la gare( qui se trouve à environ 600m) Hauteur estimée : 2m50 Circonférence à 1,30 m du sol :1,65 m Etalement de la frondaison : 15m

Glycine vue de face
Glycine vue de face
Glycine : structure de soutien
Glycine : structure de soutien
Glycine : noeud
Glycine : noeud

La glycine est contre la façade d’une maison qui doit être démolie, elle s’appuie sur un étayage métallique qui repose sur un muret très visible sur les photos.

Il faudrait : l’étayer davantage et ne pas la transplanter. Elle a été plantée en 1865 comme sa sœur jumelle du buffet de la gare qui est elle déjà classée dans les arbres remarquables sous le n°83-OO4-04) Il faudrait l’accord du propriétaire pour le classement auprès de la DIREN ( mettre une réserve en ce sens lors de la signature de l’acte de vente ?)

Chênes blancs :

Chêne Grégoire
Chêne Grégoire
  • Situé au carrefour de chemins, près de l’ex propriété Grégoire à 6 m du ruisseau. NO de la ZAC Hauteur estimée : 20m Circonférence du tronc à 1,30m du sol : 3,40 m Il serait au bord du plan envisagé pour les parkings.
  • Devant l’ex propriété Caméra Un arbre formé de deux grosses branches qui partent du tronc presque à ras du sol et qui forment un bouquet ( circonférence des branches : à 1,30 m du sol : 2,45 m et 2,45m) Hauteur estimée25m

Tous ces végétaux se repèrent sur la vue aérienne de la ZAC. (À l’examen de la vue aérienne on distingue aussi la présence d’autres végétaux importants : c’est dommage de n’avoir pu les repérer plus tôt et peut-être de les sauver) NPPA aimerait rencontrer un responsable du nouveau propriétaire (LODRAC) et examiner les plans de construction et de desserte : peut-être après avoir évoqué l’avenir des délaissés ?

Puits

Il existe des puits empierrés dans la ZAC des Bréguières. Ils sont toujours en eau. Le premier a été « bouché », le deuxième, sans doute moins visible, est resté en l’état. Ils devraient, eux aussi, être sauvegardés : ils sont les témoins du travail remarquable de nos anciens.

Premier puits
Premier puits
Premier puits "bouché"
Premier puits "bouché"
Deuxième puits
Deuxième puits