NPPA

 

Bulletin d’informations 2008

Comptage des hirondelles

Courrier du 29/06/08 à Alain Parlanti, Maire des Arcs, et à l’adjointe à l’environnement :

objet : protection juridique des hirondelles

Je vous informe, par la présente que j’effectue, suite à une demande de la LPO (ligue de protection des oiseaux), le comptage des hirondelles de fenêtre sur la commune des Arcs. Comme les années précédentes ce comptage se fait sur les avenues Jean Jaurès et Gambetta.

Je vous ferai parvenir le résultat du comptage mais d’ores et déjà il semble que la situation soit assez stable aux Arcs.

Je profite de ce comptage pour vous demander de bien vouloir rappeler aux services de l’urbanisme et aux autorités qui octroient les autorisations de ravalement des façades que les hirondelles bénéficient d’un statut juridique qui fait d’elles des oiseaux intégralement protégés (Loi du 10 juillet 1976 et arrêté ministériel du 17 avril 1981 modifié le 5 mars 1999)

Pour ces oiseaux (poussins et adultes) sont interdits : la destruction, la perturbation occasionnelle, l’enlèvement ainsi que la dégradation de leurs milieux.

Il est ainsi interdit de porter atteinte aux hirondelles et aux martinets ainsi qu’à leurs nids et à leurs couvées.

Il serait utile de rappeler cette interdiction à l’occasion de demandes de travaux d’entretien des immeubles en précisant que tout responsable d’une infraction s’expose à une amende pouvant aller jusqu’à 9 146,94 € et/ou une peine d’emprisonnement.

Il existe des solutions pour faciliter la cohabitation harmonieuse des hommes avec ces oiseaux. Afin d’éviter les salissures sur les façades, il suffit de placer en dessous des nids des petites planchettes qui pourront également éviter aux jeunes de tomber au moment du nourrissage.

Je vous remercie de prendre ma demande en considération et peut-être de la conforter en prévoyant par exemple la pose de nids(avec planchettes) au-dessous des toits de la nouvelle école : ce serait un exemple pour les enfants mais aussi le signe que la municipalité adhère à la protection et souhaite résorber la diminution parfois alarmante des hirondelles. (Il existe des nids artificiels qui permettent un habitat en attendant que les oiseaux construisent eux-mêmes leurs nids en boue séchée.)

Je vous prie d’agréer [...]


Traitement des platanes

Courrier le 16/07/08 à Alain Parlanti, Maire des Arcs à propos du traitement des platanes qui a eu lieu du 07/07/08.

Monsieur le Maire,

Il y a eu un traitement des platanes du 07/07/08 20h30 au 08/07/08 5h00. Serait-il possible – comme je l’ai demandé par le passé – que ce type de traitement se fasse fin août au moment où il n’y a plus de nichées (pigeons et petits ducs principalement) ?

NPPA pourrait-elle être informée sur le produit utilisé ?

D’autre part pourriez-vous informer NPPA de l’avancée du projet pigeonnier ?

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

L’adjointe à l’environnement a fait la réponse suivante à ces courriers le 31 juillet 2008 :

objet : vos courriers des 29/06 et 16/07

Madame,

Nous avons bien reçu votre correspondance du 16 courant qui a retenu toute notre attention.

Dans la soirée du 7 juillet 2008 les platanes ont été traités à l’aide de deux produits différents :

  • Le Talstar pour lutter contre le tigre du platane (Corythuca ciliata)
  • le Baytan 5 à l’encontre de l’oïdium (Microsphaera platani) particulièrement virulent cette année.

Afin d’obtenir une efficacité maximale de ces substances l’entreprise engagée nous a confirmé la nécessité d’intervenir au plus vite et ce, en deux temps à raison d’un premier traitement fin juin/début juillet et d’une seconde pulvérisation début août.

A défaut la prolifération des tigres du platane devient incontrôlable et l’oïdium poursuit ses effets ravageurs.

Le pigeonnier de la ballade en Réal a fait l’objet d’une délibération du Conseil Municipal du 30 juillet 2007. La réalisation estimée alors à 19 140 euros HT est subventionnée à 3O pour cent par le Conseil Général, 30 pour cent par le Conseil Régional (soit 5742 euros chacun), les 40 pour cent restants étant à la charge de la commune (7 656 euros)

Les subventions du Conseil Général étant dédiées en totalité durant trois exercices à la réalisation du nouveau groupe scolaire, nous ferons établir de nouveaux devis dès le début 2009 afin de réclamer dans la foulée la subvention prévue à cet effet et qui jusqu’alors aurait été refusée.

Cet ouvrage considéré comme prioritaire devrait donc voir le jour dans le courant de l’année 2009.

Nous profitons de cette correspondance pour vous indiquer que nous avons bien noté les remarques émises dans votre précédent courrier du 29 juin 2008.

A cet effet nous avons consulté le site internet de la LPO où nous avons retenu l’article didactique pour hirondelle de fenêtre.

Notre Directeur des Services Techniques rentrant de congés le 11Août, nous pourrions alors convenir d’un rendez-vous (je reçois tous les jeudis) dans le cadre de la faisabilité de ce projet.

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous prions d’agréer, Madame, nos salutations distinguées.

L’Adjointe à L’Environnement Patrimoine, Nadine Bronner

À ce courrier de madame Bronner il a été répondu le 3 août 2008 :

À Monsieur le Maire des Arcs

À Madame l’adjointe à l’environnement et au patrimoine

Objet : votre réponse du 31/07/08 à mes courriers des 29/06 et 16/07

Madame,

Je vous remercie d’avoir répondu à mes courriers cités en objet.

Je me permets de vous signaler que le Talstar que l’entreprise utilise pour éradiquer le tigre du platane figure sur la liste des produits phytopharmaceutiques dont l’utilisation est interdite depuis le 01/01/2000 (source DGAL)

Sur cette même liste figurent le Baytan 15, le Baytan MO, MZ et TA

D’autre part d’après ACTA, les applications répétées avec un produit moyennement toxique sont à éviter à partir du mois de juin afin de ne pas perturber le rôle régulateur des auxiliaires, y compris en applications répétées.

En ce qui concerne le tigre du platane il serait intéressant pour l’environnement de connaître son prédateur et d’effectuer une lutte biologique (insecte contre insecte ou traitement bio) ce qui permettrait d’éviter l’insecticide et ses dommages collatéraux. À ce sujet je vous signale les travaux de la communauté urbaine de Lyon et ceux de la ville de Bourg en Bresse (Pôle espaces verts. Contact : Ludovic Bressieux Tel : 0474266116)

À Bourg en Bresse par exemple, la ville a confié le soin de traiter ses platanes (la ville en compte 676) à un prestataire dans le cadre du développement durable. Le traitement est 100 pour cent biologique. Les troncs et les branches charpentières sont lessivés à haute pression avec de l’huile végétale de colza qui permet de dénicher et d’étouffer les insectes visés dont le tigre du platane,qui est un insecte déplaisant mais pas dangereux (alors que l’insecticide l’est, surtout en période chaude comme celle que connaît le Var cette année avec des pics de pollution à l’ozone en juillet).

L’oïdium peut aussi se traiter jusqu’en octobre, il est d’ailleurs préférable de le faire quand la température est inférieure à 25 degrés.

Je me permets de vous signaler que l’Institut Méditerranéen de la Forêt de Gardanne peut être consulté. Plus proches de nous peuvent aussi être consultés Jean Jacques Guittard (que vous connaissez) et Claire Garcia, tous deux de la LPL. Claire Garcia m’a indiqué qu’elle avait efficacement échangé avec les élus de Salernes sur le sujet des platanes. Jean Jacques Guittard a lui attiré mon attention sur la situation d’un village voisin qui, après traitement chimique sur les platanes, a vu disparaître sa population d’hirondelles de fenêtre : ce n’est sans doute pas la seule cause mais elle y a participé.

Jean Jacques Guittard m’a aussi indiqué que la ville de Draguignan (les services de madame Encarnacion Martinez) allait faire ou faisait faire un bilan sur l’entretien de ses pigeonniers.

J’espère, madame l’adjointe, que je ne vous ai pas ennuyée avec cet ensemble d’informations. N’y voyez que mon intérêt pour l’environnement de proximité que je défends dans le cadre de l’association Arcoise que je préside.

Je vous remercie d’intervenir pour repousser le traitement envisagé avec l’entreprise que vous avez contactée.

Dans l’attente de vous rencontrer avec monsieur Torne-sistero, je vous prie, madame, d’agréer mes sincères salutations.

NPPA n’a pas reçu de réponse à ce courrier mais le traitement des platanes prévu début août a été effectué en fin de mois.

Il reste qu’il faudra être vigilant quant à l’emploi des produits pour traiter les arbres et qu’il faudra aborder ce sujet avec l’adjointe lorsque nous la rencontrerons à propos des actions engagées par NPPA. Conséquences sur la circulation sur le boulevard Peymarlier

Courrier et entrevue avec le Maire au sujet du boulevard Peymarlier et sur sa fréquentation lorsque l’hyper U sera ouvert. La future voie 8 (du collège à l’avenue des treize Lorguais) ne sera pas ouverte en 2008 et il risque d’y avoir des problèmes sur le boulevard Peymarlier déjà relativement dangereux (surtout dans le virage qui se trouve à peu près au milieu de celui-ci).


Un peu d’eau pour les oiseaux

Petit entretien avec le Maire pour lui demander qu’un peu d’eau reste dans une ou deux fontaines des Arcs pour abreuver les oiseaux.

http://www.nppa.asso.fr/2008-infos.aspx